• Actualités

Actualités

Regards croisés sur le Tour de France Républicain

Margaux, Amine, Nourma, Abasse... Ils ont entre 14 et 16 ans et ont participé à cette aventure citoyenne qu'est le "Tour de France Républicain". Certains se sont prêtés au jeu du portrait : leur parcours, leurs envies, leurs avis sur le Tour de France, ... Revivez le séjour avec leurs yeux !

MargauxMargaux

Je m’appelle Margaux. Je vis à Marseille, avec ma mère, dans une grande cité des Quartiers Nord : le Castellas. J'y suis née, j'ai vécu là-bas toute ma vie. J'aime bien ce quartier, c'est là où j'ai grandi ! Plus tard, j'aimerais être soit décoratrice d'intérieur, soit traductrice. J'ai un profil littéraire, les maths et moi c'est pas ça. J'ai passé mon brevet cette année, on a les résultats à 16h aujourd’hui. C'est un peu stressant parce que je veux la mention.
J’adore les livres : le dernier livre que j’ai lu c’était le deuxième tome d’une trilogie qui s'appelle Did I mention ? de l’auteure Estelle Maskame. C'est l'histoire d'une fille à la recherche de son demi-frère à New York. Sinon bientôt je vais reprendre la danse : je fais du Hip hop et du moderne jazz depuis l’âge de 3 ans.
Le Tour de France républicain, c’est important pour nous, plus tard, et aussi maintenant, pour notre culture personnelle : c'est bien de connaitre les institutions, de savoir comment ça fonctionne. Au début, quand on m’a parlé du «Parlement européen», je n’ai pas compris ce que c'était. Maintenant oui. J’aimerais vraiment dire que si on est méritant et qu'on a l'opportunité de faire ce Tour de France, il faut le faire. C'est éducatif, c'est important pour notre avenir. Ma mère m’a dit que j’allais lui manquer et elle m’a dit de revenir plein de souvenirs dans la tête. Je l'adore ma mère PS : Margaux a eu les résultats du Brevet, Mention bien !

Amine

AmineJe m’appelle Amine, je vis dans le quartier de la Belle de Mai avec mon père, ma mère et cinq de mes frères. Plus tard, je veux devenir avocat. Une copine de mon cousin était avocate : elle lisait le code pénal, le code civil ; je les ai lus, et ça m’a plu parce que c’est la justice que je veux défendre : tous les gens doivent être égaux.
Je parle beaucoup avec les gens, j'aime faire des blagues. Même si je suis rond, je n’ai pas de complexes, je n’ai pas honte : dans la vie il faut rigoler !
J’étais content et choqué quand on m’a choisi pour le Tour de France Républicain. Je pense que c’est parce que j’ai progressé à l’école : je suis passé de 10 à 14 de moyenne. Jusqu’ici, j’ai aimé le Parlement européen en particulier et le Théâtre aussi.

 

 

 

 

Léanne

LéanneJe m'appelle Léanne et je vis à Marseille à la Rose avec mon père, ma belle-mère et mes 7 frères et sœurs. Ma mère est au Cap Vert. J’ai grandi là-bas avec elle et je suis venue en France à l’âge de 13 ans. Pour l’instant, je n’y suis pas retournée, mais je pense le faire bientôt.
Plus tard, je veux être infirmière parce que récemment j’ai passé plusieurs mois hospitalisée et j’ai envie d’aider les personnes comme ceux qui m’ont aidée. Sinon, j’aime bien dessiner : une fois j’ai dessiné le visage d’une femme pour un projet au collège, je crois que c’est celui que je préfère.
Le Tour de France, c’est une opportunité pour nous. Je ne pensais pas venir à Strasbourg et à Paris, c’est la première fois. C’est bien pour notre culture. Par exemple, le Théâtre j’ai trouvé ça drôle, j’ai beaucoup rigolé. En plus, les acteurs étaient à l’aise avec le public. J’étais déjà allée voir des pièces de Théâtre pour l’école mais c’était plus sérieux.

 

 

 

Rayan

RayanJe m'appelle Rayan, je vis à Marseille dans le 14e arrondissement, c'est dans les quartiers Nord. Je fais du rugby toute la semaine : j'alterne l'école et le sport. L'année prochaine je suis en seconde, je vais tenter un bac ST2S, pour faire une prépa infirmier, et si j'ai l'opportunité de faire du sport, j'aimerais faire une carrière professionnelle dans le rugby. Ça me plairait d'être infirmier parce que j'aime bien aider les gens.
En ce moment, il y a beaucoup de personnes dans le besoin. Au Conseil de l'Europe, j'ai posé une question à propos de la Syrie à l'intervenante : je voulais lui demander si les Présidents se préoccupent vraiment des civils pendant la guerre. Souvent pendant les guerres, les plus touchés sont les civils. Sauf que les gens qui font partie de la haute société ont plus de facilité à partir de leur pays en guerre et les plus pauvres restent.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Anissa

AnissaJe m’appelle Anissa et je vis près du quartier de la Belle de Mai avec ma mère et mes deux sœurs. Le Tour de France Républicain, je trouve que c’est une opportunité énorme : très peu d’entre nous seraient allés d’eux même à Strasbourg ou à Paris. On se dit que ce n’est pas possible, qu’on n’a pas notre place ici. C’est du haut niveau, ce sont les gens haut placés qu’on rencontre. Et on se dit qu’on est des enfants alors on reste dans notre quartier... Moi, je ne savais pas qu’on pouvait visiter le Parlement européen ou le Conseil de l’Europe... Sinon, la pièce de Théâtre, c’était trop bien, j’ai beaucoup aimé qu’on puisse interagir avec les acteurs : c’était une nouveauté, je n’avais jamais vu ça...
Plus tard, je veux travailler à l’international. J’aime beaucoup l’anglais : j’ai eu un concours pour rentrer dans un lycée international. Je voudrais partir en Australie, ou en Corée du Sud...
Dans la vie de tous les jours, j’aime écouter de la musique : j’écoute principalement du rock : Arctic Monkeys, Guns N’ Roses, The Neighbourhood, Ed Sheeran...J’aime aussi beaucoup les livres. En ce moment je lis Will and Will de John Green, c’est mon auteur préféré.

 

 

 

 

 

 

 

 

Abasse

AbasseJe m'appelle Abasse et je vis à Marseille à Parc Kalliste. Ça fait 10 ans que j'habite à Marseille, avant j'étais à Mayotte. Mes tantes habitent là-bas. Parfois je descends pour les vacances.
Je fais du rugby depuis 4 ans, à deux postes : soit trois quarts soit arrière. L'année prochaine, je vais au Lycée Jean Perrin dans la filière Chirurgie composite.
Je suis ici au Tour de France parce que je travaille bien, je suis au top niveau comportement, j'écoute les profs.
Le Tour de France Républicain s'est bien passé, j'ai bien profité, j'ai appris de nouvelles choses que je n'avais jamais vues. Le moment que j'ai préféré c'est le défilé. Avant je le voyais à la télé et, tout à coup, je le vois en direct. L'armée ça me plait : j'ai une petite idée dans ma tête. Dès que je finirai mes études, j'irai à l'armée, soit la gendarmerie, soit le RAID. On est allés aux invalides aussi : j'ai bien aimé les tenues des soldats. Quand ils les mettent, ça les rend beaux. Mes parents veulent que j'aille à l'armée et depuis que j'ai vu le défilé, ça m'a plus donné envie.