• Accueil

musardises

Actualités

Portes ouvertes aux Musardises

Le centre social des Musardises, géré par la Ligue de l’Enseignement Fédération des Bouches-du-Rhône, nous a ouvert ses portes samedi dernier, le 17 septembre 2016, pour nous présenter ses équipes et les différentes activités qu’il propose. Cette journée, conçue à la fois comme un moment festif et informatif, fut le témoin de différentes rencontres.


chateau gonflable

Pour commencer, l’association Dunes participa au bon fonctionnement de la journée en étant présente à tous les stands et en animant les différentes activités telles que le château gonflable, le babyfoot à taille humaine, le ring de boxe, le combat de sumo, la caravane citoyenne,…

Un groupe de femmes habite ici mais ne vient pas souvent au centre. Elles se sont retrouvées aujourd’hui pour profiter du beau temps et discuter entre amies.

L’ADDAP 13 partenaire de longue date du centre, a mis disposition des jeux pour les enfants : puissance quatre grandeurs nature, mikado ainsi que d’autre jeux d’extérieur en bois.

L’association Art et Développement a pour but de permettre aux enfants des quartiers de s’exprimer librement, avec ou sans sujet, en utilisant de la peinture. Les œuvres sont par la suite affichées dans la rue. L’association travaille toujours avec des artistes qui accompagnent les jeunes dans la construction d’un projet.

 

filles dessinentÂgées de 10 ans, deux jeunes filles ont l’habitude de venir ici tous les jours pour participer aux activités et se retrouver entre amis.

Le Théâtre de la cité, partenaire depuis 2009, recherche des jeunes d’au moins 14 ans, pour monter un projet chorégraphique à base de hip hop et de danse contemporaine avec le danseur et chorégraphe Bouziane Bouteldja. L’idée est de travailler avec la même troupe pendant deux ans afin de construire un spectacle de qualité qui sera présenté par la suite au public, lors de la Biennale des écritures du réel.

L’envolé propose quant à elle, des ateliers de théâtre d’improvisation visant les enfants de 6 à 11 ans, tous les jeudis de 17h à 18h30 au centre social. Le but : travailler sur la confiance en soi, la cohésion de groupe, pour petit à petit monter un spectacle.

 

 

habitantes

 

Habitante du quartier depuis un an, c’est la deuxième fois qu’elle vient ici. Intéressée par les activités pour ses enfants, elle compte revenir pour eux.

« Je me sens bichonnée, on prend soin de nous. » 

Les sports de combats étaient aussi à l’honneur avec les associations Judo Guide et Nobles Art Boxing 15, qui proposent des activités pour filles et garçons en fin d’après-midi.

Les habitants également ont voulu participer à l’animation de la journée en proposant des stands de maquillage, de coiffure et de manucure. Ils pouvaient aussi participer à un atelier jardinage visant à sensibiliser parents et enfants au recyclage, à la réutilisation des déchets, et la protection de l’environnement. Des bouteilles de plastique recyclées étaient mises à disposition pour être repeintes, ils pouvaient planter du persil ou d’autres plantes aromatiques à l’intérieur.

 

 C’est la première fois que deux femmes, habitantes de Saint-Henri, viennent. Elles ont été invitées par une amie habituée du centre. Elles sont particulièrement intéressées par les activités pour leurs enfants, les deux mamans pensent donc revenir même si elles auraient préféré que le centre soit plus proche de chez elles. « On se sent en sécurité ici. »

caravane citoyenne jeu

 La ligue de l’enseignement fédération des Bouches-du-Rhône était aussi présente par le biais de La Caravane Citoyenne. Cette caravane a pour but la découverte et l’apprentissage de la citoyenneté au travers de différent jeux de sociétés, cartes, quizz, etc… Le côté ludique permettant à tous d’apprendre tout en s’amusant. De la documentation était aussi disponible pour ceux qui le souhaitaient.

Adapté pour les enfants et les adultes, le jeu de l’oie créé par la Ligue a rencontré un franc succès nous avons eu l’honneur de voir plusieurs groupes s’y confronter.

Nous pouvons espérer que cela amène à une prise de conscience des participants qui se sentent plus concernés par leur pouvoir de citoyen et sont donc plus prompts à agir.