• Vie associative

Cercle Condorcet

condorcet

Qu'est-ce que le Cercle Condorcet d'Aix-en-Provence ?

Les sociétés contemporaines sont en crise et cette crise est vécue comme celle du sens. Dans sa recherche, les Cercles Condorcet ont fait un choix : celui de la raison critique. Il s’agit de penser le présent et de reprendre la question : Comment vivre l’humanisme aujourd’hui ?

Créé par la Ligue de l’enseignement dans les années 80, le mouvement des Cercles Condorcet prend pour référence le dernier des grands encyclopédistes et marque sa volonté de contribuer à la définition d’un humanisme critique. Il situe et développe son action de manière autonome, tant en France que dans le monde. Les Cercles Condorcet participent ainsi à une dynamique qui veut rendre vivante et continue la démocratie. Le Cercle Condorcet d'Aix est une association fédérée à la ligue de l'enseignement - Fédération des Bouches-du-Rhône. 

Siège social : Aix – Associations
Le Ligourès – Place Romée de Villeneuve - Quartier Encagnane – 13090 AIX-EN-PROVENCE

Secrétariat : Ligue de l’Enseignement – Fédération des AIL 13 – 192 rue Horace Bertin – 13005 MARSEILLE
Tél : 0828.810.110 – Fax : 04 91 47 47 49
pdfTélécharger le programme d'activités 2017 du Cercle Condorcet
Aller sur le site internet du Cercle Condorcet d'Aix-en-Provence 


Comptes-rendus des précédentes conférences 

 Appel à tous les adhérents, sympathisants et amis du Cercle Condorcet d’Aix en Provence

Comme chacun, nous avons étudié les projets soumis au vote du 1er tour de l’élection présidentielle. Nous avions choisi, à ce stade, et conformément à nos principes, de ne pas prendre parti publiquement pour l’un ou l’autre.
En revanche, le 2è tour focalise le débat sur la comparaison entre 2 options radicalement différentes, voire irréconciliables.
1) Compte tenu de l’importance inédite de l’enjeu, il est de notre responsabilité de nous référer à la somme des réflexions menées par notre Cercle depuis sa création pour faire connaître notre appréciation sur quelques points les plus cruciaux aujourd’hui en débat.
Notre pays s’est honoré d’avoir été un des fondateurs de l’Europe, projet ambitieux, certes très imparfait, mais modèle pour l’avenir de la démocratie dans le monde. S’en détourner aujourd’hui au nom d’une illusoire souveraineté serait, outre une prise de risque incontrôlée que beaucoup dénoncent, un renoncement aux valeurs que nous défendons.
Contrairement aux allégations mensongères du FN, ce serait une capitulation sans combat, face à la pression de l’ultra libéralisme qui écrase les faibles pour le plus grand profit des puissants et qui, de plus,est porteur d’une régression culturelle et morale sans précédent.

2) Le chaos actuel de la représentation politique est à notre avis le fruit amer d’un système à bout de souffle. Depuis plus de 10 ans, notre Cercle considère que seul un changement radical du système des partis permettrait aux citoyens d’avoir le dernier mot dans la solution des problèmes qui les concernent, tant sur le plan local que national…
Le candidat d’En Marche s’est engagé à continuer dans la voie ouverte par F. Hollande avec sa loi pour le non cumul des mandats, essentielle pour le renouvellement de notre représentation politique.
Notre démocratie repose sur l’esprit de tolérance, de respect de la contradiction, et sur le primat de la raison et de la démonstration.
Elle ne peut accepter des affirmations sans fondement, appuyées par des menaces contre les libertés, notamment celle de la presse et des médias en général.

3) Sur le plan économique et social, sortir de l’euro, comme le propose la candidate du FN, ou créer 2 monnaies, l’une à usage interne, l’autre pour les échanges internationaux, ces 2 projets abracadabrants aboutiraient au même résultat : la ruine pour les classes moyennes et populaires, le triomphe de l’ultra libéralisme et de la spéculation financière, l’aggravation du chômage et des inégalités sociales.

4) La suppression du droit du sol et la politique aveuglément xénophobe et anti immigrés prônées par le FN sont totalement contraires à nos valeurs d’ouverture au monde, d’humanisme et de tolérance qui sont à la base de notre éthique.

C’est pour ces raisons – et bien d’autres, notamment la défense et la promotion de la laïcité – que nous sortons pour une fois de notre réserve, et que sans pour autant lui faire une confiance aveugle – nous appelons à :
VOTER POUR E. MACRON

Confrontés à une responsabilité majeure, nous en appelons solennellement à la conscience citoyenne.
Devant une représentation politique en décomposition, il appartient aux citoyens de s’investir massivement dans les affaires publiques, faute de quoi, dans un monde déboussolé, les démons du populisme anti démocratique emporteront nos derniers espoirs d’une société de progrès.

2 mai 2017 ___________________________________