• Vie associative

Junior Association

Qu’est-ce qu’une junior association ?

La junior association permet à des jeunes âgés de 12 à 18 ans de créer leur association pour mener un projet qui leur tient à cœur. Il n’y a pas besoin d’attendre 18 ans pour commencer à monter un projet, à s’investir dans son quartier ou dans son village… Le Réseau national des juniors associations portent ce dispositif au sein des territoires.

Voici des exemples de Junior associations : 

Adosphère : organisation d'activités culturelles, à Saint Rémy de provence. 
Animafun : organisation d’événements culturels à Velaux : leur page facebook 
ASJP : récolte de bouchons pour financer des fauteuils pour handicapés.
Cinéwhile : partager la passion du cinéma : leur page facebook 
Eco aqua : économie d’eau et développement durable à St Rémy de provence
Focale film : réalisation de courts métrage : leur chaîne youtube et leur page facebook
Natio city : activités et séjours sportifs
Offrir un sourire : actions en faveur des enfants défavorisés ou malades : leur site
ZAP Ados : convention internationale des droits de l’enfant, animations dans la ville de Pennes Mirabeau : leur page facebook leur blog

Quels sont les critères pour créer une junior association ?

  • Etre au minimum deux personnes
  • Avoir entre 12 et 18 ans.
  • Le projet doit être porté par les jeunes.
  • Le fonctionnement de votre association doit être démocratique.
  • Il faut s'acquitter d’une cotisation de 15 € par an (à partir du 1er juin 2014) pour rejoindre le RNJA et participer à son action.
  • Désigner au minimum deux représentants, obligatoirement mineurs à la date de l’habilitation.

La Junior Association peut demander à être épaulée par un Accompagnateur local. Il s’agit d’un adulte de confiance que les membres de la Junior Association choisissent et sollicitent, en cas de besoin, dans leur démarche de projet.

Comment créer une junior association ?

pdfTélécharger le guide de création d'une Junior Asso.
pdfTélécharger le guide "Des idées pour passer à l'action".

Remplir le dossier d’habilitation et le renvoyer au service vie associative.

Contact
Julie BONNAUD
192, rue Horace Bertin, 13005 Marseille.
Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
06.86.55.28.09

Zoom sur une Junior Association

Junior asso ous« Ce n’est pas parce qu’on est des enfants qu’on ne peut pas se mobiliser pour les autres ». Cette phrase sort de la bouche d’Imane Baghdadi, 12 ans, en 5e au collège Jean-Bernard de Salon de Provence. Elle résume bien l’état d’esprit de cette jeune fille qui, en compagnie de son amie Aamma Hanif, 14 ans, a créé la Junior Association « Offrir un sourire ».

Imane et Aamma devant les vêtements qu’elles ont récoltés pour les migrants.

La Junior Association est un dispositif conçu en 1998 par la Ligue de l’Enseignement, rejointe en 2002 par trois organismes : la fédération des centres sociaux et socioculturels de France, la confédération des MJC de France et l’association Jet d’encre. Il permet aux jeunes de 11 à 18 ans qui veulent se lancer dans le monde associatif, de disposer d’un cadre légal et légitime pour leur association.

La genèse de l’association d’Imane remonte à l’année dernière. Lors d’une action de l’Unicef dans son collège, Imane se découvre une vocation. « Très motivée pour les actions solidaires », elle consulte un livre au CDI du collège et apprend l’existence des Junior Associations. Elle y voit un moyen d’aider les autres et convainc son amie Aamma de la suivre dans le projet. Avec la validation de leur dossier, elles bénéficient du réseau et du suivi de la Ligue de l’Enseignement. L’association ainsi créée a trois buts : l’éducation, la santé et la pauvreté.

Sensibles à la crise des migrants, Imane et Aamma se lancent dans une collecte de vêtements pour les réfugiés. Elles placardent des affiches dans la ville et organisent la collecte en partenariat avec l’association Sakasurvie. Le succès est au rendez-vous. Plusieurs dizaines de kilos de vêtements s’entassent bientôt dans la maison d’Imane. Ils seront prochainement envoyés à Vintimille à la frontière Italienne, et distribués aux nombreux migrants qui tentent d’entrer en France.

Les deux fondatrices d’Offrir un sourire débordent d’envie et d’idées. Elles tentent actuellement de convaincre l’Hôpital de Salon où elles souhaiteraient proposer des activités et des distractions aux enfants hospitalisés.

Pour la fin de l’année scolaire elles sont en train d’organiser une collecte d’affaires scolaires usagées pour les envoyer à des familles à l’étranger. Pour ce faire, elles se sont alliées avec une association « adulte », Les amis du Bénin. Un vrai travail qui prend du temps à ces jeunes filles déjà très occupées avec le collège et les activités extra-scolaires. « Au départ je lui ai dit vas-y mais la condition c’était que ça ne fasse pas baisser ses résultats scolaires. Résultat : ils ont augmenté ! », explique Kheira Baghdadi, la maman d’Imane. « Évidemment je préfère qu’elle fasse ça plutôt qu’elle passe son temps devant la télé ! » Et sa fille de répondre, « dès qu’on arrive à aider deux ou trois personnes on est contentes. On s’éclate aussi, ce n’est pas que du travail. »

A force de persévérance et de succès, les deux jeunes filles, qui veulent travailler plus tard dans l’humanitaire, viennent de recruter deux nouveaux membres. Décidément, avec une telle motivation, la relève associative semble assurée.

Jean-Baptiste Chabran